Le 11 juin 2008, le Premier ministre du Canada, le très honorable Stephen Harper, a présenté des excuses officielles au nom du gouvernement du Canada, et conformément à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens et au Paiement d’expérience commune, aux anciens élèves des pensionnats indiens pour les violences émotionnelles, physiques, sexuelles, spirituelles, culturelles et mentales qu’ils ont subies lors de leur passage dans les pensionnats.

Plus de cinq générations d’enfants autochtones n’ont pas, pour la plupart, reçu une éducation, une alimentation et des soins décents dans les pensionnats indiens, et les effets préjudiciables subis par eux et par leurs familles ont entravé gravement leurs capacités de développer des aptitudes de vie et/ou de s’épanouir en tant qu’adultes et parents. Ces traumas profonds, tout comme toutes les formes de racisme qui existent encore, ont significativement contribué aux conditions sociales et économiques dans lesquelles vivent les peuples autochtones au Canada aujourd’hui, telles que la pauvreté, la perte de la langue, de la culture, de l’identité, des indices faibles en matière de santés physique et mental, les ruptures dans les relations familiales et communautaires, dans les traditions, etc. Beaucoup de Premières nations choisissent de ne pas participer ni recevoir les paiements, et/ou n’ont pas été incluses dans le processus lorsque leurs dossiers scolaires ne pouvaient pas être trouvés. Les élèves qui sont allés aux Écoles de jour n’ont pas non plus été reconnus. Les enfants Inuit et Métis ont également fréquenté les pensionnats indiens, mais beaucoup ont été exclus de l’Excuse, de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens et du Paiement d’expérience commune pour des questions de compétences.

Cette exposition de commémoration des 10 ans a été créée pour reconnaitre ce chapitre noir de l’histoire du Canada, pour se souvenir des Survivants qui ont survécu aux Pensionnats, et pour honorer ceux qui n’ont pas survécu, afin que nous puissions apprendre, changer, prendre des mesures et bâtir des relations respectueuses entre Canadiens et Peuples autochtones pour d’aller de l’avant. Ces relations doivent être fondées sur l’intégrité, la compréhension, l’empathie, la reconnaissance de la résilience dont font preuve les peuples autochtones et pour les nombreuses contributions inestimables qu’ils ont apportées et qui constituent le socle du pays que nous partageons aujourd’hui. Cette exposition fournit à tous les Canadiens l’occasion unique de réfléchir à ce qu’ils ont appris, aux actions qu’ils peuvent entreprendre, à ce que signifie pour eux la Réconciliation et à ce qu’ils souhaitent pour l’avenir.

Nous vous invitons à partager votre message de paix, d’espoir et de Réconciliation. Partager votre histoire.

Vos Histoires